Publications d'information sur la santé

Rapport sur les maladies chroniques et la santé mentale

Rapport sur les maladies chroniques et la santé mentale

Le Rapport sur les maladies chroniques et la santé mentale révèle que de 25 % à 50 % des gens atteints d’une maladie chronique comme le cancer ou le diabète souffriront d’un trouble mental, le plus souvent la dépression, à la suite de leur maladie. De plus, selon un rapport publié par Statistique Canada en 2011, les employés atteints d’une maladie mentale et d’une maladie physique sont ceux qui s’absentent du travail le plus longtemps. Ce qui se passe dans le corps a un effet indélébile sur l’esprit. Les conséquences peuvent être graves – non seulement pour les personnes touchées, mais également pour leurs employeurs, leurs collègues et la productivité en milieu de travail.

VOIR LE RAPPORT

Les statistiques sont éloquentes :

  • La santé mentale en milieu de travail préoccupe de plus en plus les employeurs, au moment où plus d’un demi-million de Canadiens s’absentent du travail chaque jour à cause de la dépression.
  • La prévalence de la maladie mentale est habituellement plus élevée en milieu de travail que dans la population générale.
  • Près de 3 millions de Canadiens connaîtront la dépression au cours de leur vie.
  • La plupart du temps, cette maladie touche les personnes professionnellement actives, qui ont entre 24 et 44 ans.
  • Les employés atteints d’une maladie mentale et d’une maladie physique connaissent les absences les plus longues.
  • Dans son rapport du 31 mars 2015, Janice Charette, greffière du Conseil privé et secrétaire du Cabinet, classe la santé mentale parmi les trois priorités de la fonction publique fédérale.

 

Au-delà des microscopes

Au-delà des microscopesCe rapport fait état d’innovations qui ont permis d’améliorer notre qualité de vie : traitements médicaux révolutionnaires, nouvelles techniques en matière de chirurgie, de traitement et de transplantation d’organes et équipement et technologies qui contribuent à la mobilité et à l’autonomie des patients. Le rapport met aussi en lumière des projets de recherche qui pourraient un jour mener à un remède contre des maladies héréditaires, comme l’hémophilie et la maladie de Huntington, ou qui font évoluer notre compréhension d’une maladie donnée. Comprendre le fonctionnement des cellules, explorer la thérapie génique, utiliser des cellules pour détruire des bactéries et des virus et trouver la mutation génétique responsable des maladies héréditaires : voilà des exemples de la recherche fondamentale menée dans les laboratoires du Canada.

VOIR LE RAPPORT

Les 150 percées dépeintes dans ce rapport ne représentent qu’une infime partie de tous les projets de recherche appuyés par nos organismes de bienfaisance du domaine de la santé grâce à plus de 150 millions de dollars recueillis par PartenaireSanté et à d’autres contributions directes. Le rôle que joue chacun de nos organismes de bienfaisance du domaine de la santé pour faire progresser la recherche médicale est également mis de l’avant.